Jérôme Palatsi est au Portugal depuis 1996. Le français attend un nouveau challenge comme coach des gardiens.

 

Que deviens-tu depuis que tu as quitté ton poste d’entraîneur des gardiens au Beira-Mar, l’été dernier ?

Je suis toujours sur Aveiro. Je continue d’aller voir des matches. Je fais quelques rapports pour un ami à moi. J’attends… J’ai reçu une ou deux propositions de Chypre l’été dernier mais ce n’était pas très intéressant. J’espère intégrer vite une équipe technique parce que ça me manque… Lorsque j’avais mis fin à ma carrière de joueur, j’avais arrêté six mois et le terrain ne m’avait pas manqué autant. Là, je commence à avoir la saudade.

Comment s’est passé le divorce avec le club d’Aveiro ?

Ça s’est bien passé. Lorsque Ulisses Morais a été nommé entraîneur, en cours de saison dernière, il est venu avec son staff. Il travaillait depuis 20 ans avec son entraîneur des gardiens. Les dirigeants m’ont parlé et pendant quatre mois j’allais superviser des matches. Quand la fin de saison est arrivée, nous nous sommes mis d’accord avec le club pour une résiliation. J’ai passé sept ans au Beira-Mar comme joueur puis membre du staff. Je voulais que les choses se passent bien.

Que penses-tu de la saison du Beira-Mar, actuel premier relégable ? Ça t’étonne ?

Oui, je suis étonné. C’est un club qui m’a marqué. J’y ai passé de nombreuses années, j’ai vécu trois montées, gagné une Coupe du Portugal avec eux. Je ne suis pas heureux de les voir là et je ne le comprends pas.  Ils prennent trois buts à chaque match à l’extérieur et pourtant c’est presque la même équipe que l’année dernière. On ne peut pas dire que c’est la faute du coach. C’est incompréhensible. J’ai même peur, surtout après leur dernière défaite contre le Moreirense. Là, ils vont jouer Porto, aller à Setubal et affronter le Benfica…

Le départ de Joãozinho au Sporting est une bonne et une mauvaise chose pour lui.

Justement, tu la sens comment la rencontre de vendredi face au FC Porto ?

Actuellement, au Portugal, Benfica et Porto sont au-dessus du lot. Les autres sont loin derrière. Ça va être un match compliqué pour le Beira-Mar. Comme Porto vient de faire un nul (1-1 contre le Olhanense ndlr) ils vont vouloir récupérer des points. J’espère le nul mais ça va être dur.

Joãozinho que tu as côtoyé à Aveiro s’est engagé cet hiver au Sporting. As-tu été surpris par son transfert ?

Quand il a signé au Beira-Mar, je pensais qu’il allait explosé plus vite. Il a connu une fin de saison dernière compliquée. Je m’inquiétais un peu pour sa progression. C’est un bon joueur. Son départ pour le Sporting est une bonne et une mauvaise chose à la fois. Bonne parce que le Sporting est un grand mais peut-être moins bonne parce qu’il est en crise. C’est plus facile de progresser dans une équipe qui gagne.

Pour moi, le meilleur gardien de la Liga est Hélton.

Toi qui a été gardien de tes 18 à tes 40 ans Portugal. Quel regard portes-tu sur les portiers portugais ?

Rui Patricio est le meilleur gardien portugais et de loin. Il faut dire que peu de clubs de la Liga ont des portiers portugais. A part le Beira-Mar, l’Académica, Braga et le Sporting tous les autres gardiens sont étrangers. Rui Rêgo est un bon gardien mais c’est difficile pour les joueurs de ces équipes d’atteindre la sélection. Il y a un problème de formation à ce poste-là. Même au sein des clubs, il existe très peu d’entraîneurs de gardiens qui ont été eux-mêmes gardiens à un bon niveau auparavant. Dans ma carrière, je n’en ai connu qu’un seul, c’était Cerqueira à Penafiel.

On a beaucoup parlé des sorties fantasques de Hélton au FC Porto et des boulettes d’Artur avec le Benfica ces derniers temps…

Hélton, c’est Hélton. Il est comme ça. Ce n’est pas la première fois. Artur, lui, avait fait une super saison l’année dernière. On a commencé à parler de la sélection pour lui et on dirait que depuis ça l’a un peu perturbé. Je ne sais pas. Il reste un excellent gardien mais, pour moi, le meilleur gardien du championnat est Hélton. C’est le plus complet.

Beira-Mar – FC Porto

vendredi 15 février sur MCS

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Suivez-nous sur twitter